Citations 2

Al1.be : La loi de Murphy

 

 

Murphy :

 

ou "loi de Murphy" ou loi de l'emmerdement maximum (LEM)

 

"Si quelque chose peut mal tourner alors ça tournera mal"

 

S'il existe deux ou plusieurs manières de faire quelque chose et que l'une de ces manières est susceptible de se solder par une catastrophe, on peut être certain que quelqu'un se débrouillera pour la choisir.

 

Il faut avoir longtemps cherché sans trouver, pour trouver sans chercher...

Celle-là s'applique à tout... aux objets comme à notre "double"... que je cherche encore... mais... qui sait?

 

Tout lavage de voiture fait pleuvoir dans l'heure, mais si on lave sa voiture avec l'idée bien arrêtée de faire pleuvoir il ne pleuvra pas...

 

Postulat de Murphy :

La Loi de Murphy s’applique à elle-même ; elle ne se vérifie que lorsqu’on ne s’y attend pas et inversement.

 

Philosophie de Murphy :

Attends-toi au pire, tu ne seras pas déçu!

 

Loi du succès de Murphy :

1. Rien ne marche jamais du premier coup.

2. En général, ça ne marche pas au deuxième non plus.

3. La troisième fois, il est généralement trop tard...

 

Loi cumulative de Murphy :

Quand on appelle à l’aide pour un problème, un autre problème surviendra qui masquera le premier problème et empêchera tout diagnostic du technicien-qui-sait...

 

Révision quantique de la loi de Murphy :

Quand quelque chose tourne mal, tout tourne mal en même temps avec une probabilité proportionnelle à la gravité des conséquences.

 

Un site intéressant à ce sujet : Les lois de Murphy (cliquez)

 

Avec la traduction en plusieurs langues : Version originale et traductions (cliquez)

 

La loi des bicyclettes :

"Peu importe dans quelle direction on roule, c'est une montée et le vent vient de face."

 

Impossibilité de l'invention de la machine à remonter le temps :

Supposons qu'un "génial" scientifique invente la machine à remonter le temps. Il cherchera à changer les événements par des voyages dans le passé, occasionnant à chaque fois des modifications de plus en plus importantes, en tentant à chaque voyage de réparer les erreurs du précédent. Il finira nécessairement par modifier suffisamment le passé pour empêcher l'invention de la machine à remonter le temps.

Ainsi, cette invention s'efface d'elle-même...

 

Corollaire :

Instabillité oscillatoire de l'espace temps engendrée par l'invention de la machine à remonter le temps :

L'invention de la machine à remonter le temps s'effaçant, les voyages dans le passé de notre savant fou ne peuvent pas avoir eu lieu. Rien ne peut alors empêcher cette invention. Sa disparition entraîne sa réapparition, et réciproquement.

D'où une instabilité oscillatoire de l'espace-temps...

 

Doc :

"De toute évidence, une rupture du continuum espace-temps a produit une nouvelle séquence chrono-évennementielle entraînant l'émergence de cette réalité alternative..."

"Cette rencontre créerait un paradoxe temporel dont l'issue engendrerait une réaction en chaîne qui pourrait déchirer le tissu même du continuum espace-temps, provoquant la destruction totale de l'univers!

Hypothèse la plus pessimiste, je te l'accorde.

Le cataclysme pourrait être plus localisé et affecter uniquement notre galaxie."

 

Marty McFly : "Mais pourquoi faut-il toujours que nous ayons un timing aussi serré, Doc?"

 

De cette loi de Murphy découle la "loi de la tartine beurrée" : (cliquez)

 

La tartine beurrée tombe toujours du côté de la confiture (on se demande quand même d'où vient la confiture sur la tartine beurrée).

Bref, si la tartine beurrée ou confiturée tombe, ça sera toujours du côté beurre ou confiture.

 

Le seul moyen d'obtenir qu'une tartine beurrée tombe de l'autre côté, c'est de mettre du beurre de l'autre côté aussi...

Bien qu'en toute logique la tartine devrait vouloir tomber sur chaque face confiturée...

Il ne risque d'arriver qu'une seule chose dans ce cas, c'est que la terre se déchire pour se replier autour de la tartine afin que les deux faces de celle-ci soient en contact avec le sol...

Il y aura là une déchirure de l'espace et tout risque alors d'y être entraîné, aspiré...

Je vous laisse tenter cette expérience, on ne sait jamais...

Je préfère continuer à ne mettre de la confiture que d'un seul côté, voire même finalement à ne manger que du pain sec...

 

Lévitation félino-tartinique : (cliquez)

 

De cette expérience de la tartine beurrée et sachant que si on lance un chat par la fenêtre il retombe toujours sur ses pattes, si on attache une tartine beurrée (beurre vers le haut, pas vers le dos du chat!!!) et qu'on lance le chat par la fenêtre, il restera en équilibre...

 

Les lois de la "Tartine Beurrée" stipulent de manière définitive que le beurre doit toucher le sol alors que les principes de l'aérodynamique féline réfutent strictement la possibilité pour le chat d'atterrir sur le dos.

Si l'assemblage du chat et de la tartine devait atterrir, la nature n'aurait aucun moyen de résoudre ce paradoxe.

C'est pour cela qu'il ne tombe pas.

C'est de cette manière que le secret de l'antigravité a été découvert.

 

Un chat-tartine, s'il est lancé d'une fenêtre, s'élèvera à une hauteur appropriée qui sera le point d'équilibre des forces de retournement félin et d'attraction beurrière. Ce point d'équilibre peut être soigneusement modulé en enlevant un peu de beurre pour le faire monter ou en enlevant quelques-unes des pattes du chat pour le faire descendre.

Mais ce système n'est pas sans danger, car pour peu que le chat réussisse à manger la tartine, la catastrophe est inévitable !

 

De même, à partir du moment où la température extérieure dépasse la température nominale et originale du beurre, celui-ci commencera irrémédiablement à fondre. De ce fait l'équation équilibrée de l'antigravité perdra automatiquement sa valeur d'équilibre (appelée "point zéro"). Le beurre en fondant finira par couler sur le dos, puis les pattes du félin. La tartine dépouillée de son beurre sortira petit à petit du cadre de l'antigravité. Ce qui provoquera instantanément la chute regulière (douce et amortie) du chat.

 

Attention toutefois les solutions "chat-beurré/tartine" et "Tartine-Chattée/beurre" ne fonctionnent absolument pas, elles sont même très dangereuses, parfois le beurre se rebiffe et mange le chat entre deux tartines!!!

 

Remarque de Lambert :

Celle-ci découle bien évidemment de la loi de Murphy et concerne la lévitation félino-tartinique.

Quel que soit le moyen utilisé pour fixer la tartine au dos du chat, c'est le mauvais moyen : la tartine va forcément se détacher et atterrir sur le tapis côté beurré, laissant le chat se poser sur ses pattes.

 

Bon... plus qu'à attrapper un chat...

Sortir une tartine du congélo et la beurrer copieusement...

Je pense qu'avec les dix ou douze chats qui tournent autour de chez moi je vais pouvoir vérifier rapidement cette expérience...

J'y cours...

 

Les lois de Murphy : AMOUR (cliquez)

 

Loi de Lamse-Hoech :

C'est quand on cherche sa moitié qu'on ne la trouve pas...

Corollaire :

Quand on la trouve on perd la tête...

Conséquence :

Il nous manque toujours quelque chose, finalement...

 

Mesure de Drieu :

La profondeur de tout désespoir est directement proportionnelle à la hauteur de l’espérance qui l’a précédé...

 

Loi de Gilbert :

Quand la vie te fait un cadeau, ne te réjouis pas trop vite, car elle t’enverra tôt ou tard la facture...

 

Loi de la cyber-amnésie sélective :

Il y aura toujours quelqu’un pour vous vanter les mérites d’un site en oubliant l’essentiel : l’adresse...

 

Théorème d'existence de Régnier :

Si Murphy n’avait pas existé, ses lois nous pourriraient simplement la vie sous un autre nom...

 

Devise existentielle de Moine :

Si ça marche, c'est grâce à moi.

Si ça ne marche pas, c'est malgré moi.

 

Loi sur la réalité de la vie :

Chaque pas que vous ferez dans votre vie sera un pas vers votre mort...

 

Evidence de Sun Tzu :

Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre...

 

Dicton de Bauer :

L’art de plaire est plus difficile, quoi qu’on en pense, que l’art de déplaire...

 

Devise d'Alan :

Il est plus facile de se faire de vrais ennemis que de vrais amis...

 

Théorème zoologicogustatif de Baudouy :

Quand vous mourrez de faim en compagnie d'un tigre, le tigre meurt de faim le dernier...

Al1.be © 2007